Mathilde Vischer

Mathilde Vischer, née en 1974 à Genève. Elle est poète, traductrice littéraire et professeure à la Faculté de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève. Son recueil «Lisières» est distingué par deux prix en 2015. (2020)

Werke (Auswahl)

Comme une étoile tombe dans la nuit.
Editions Samizdat, 2019

Lisières.
p.i.sage intérieur, 2014

La traduction, du style vers la poétique: Philippe Jaccottet et Fabio Pusterla en dialogue.
Editions Kimé , 2009

2020

Comme une étoile tombe dans la nuit

Editions Samizdat, 2019

Dans «Comme une étoile tombe dans la nuit», la poète révèle l’enfance en guerre d’un homme aimé. Elle met ainsi en mots, par touches, la vie de l’enfant qui apprend les gestes de sa mère sage-femme et l’accompagne à travers ville et habitants en souffrance. L’enfant prend soin ensuite du petit frère advenu et partage avec lui un quotidien de peu. Une enfance d’intensités entre vie et mort, joies et responsabilités. Subtil entrelacement du récit de l’autre en soi, transformé par la parole poétique.

Aus: Mathilde Vischer. Comme une étoile tombe dans la nuit. Editions Samizdat, 2019

Comment te dire que j’ai besoin de temps, que quelque chose en moi s’accroche à ces étoiles que je crois connaître, à ces objets et mots circonscrits que je revois chaque matin. Comment te dire que tout mon corps travaille à accepter ce qui est, dans le mouvement de l’inattendu, de l’inespéré, que tout mon esprit cherche à agir là où il peut et non là où il voudrait. Comment te dire que j’ai peur de tout ce que tu n’es pas, de tout ce que j’ignore de toi, de mon insuffisance à te reconnaître. Comment te dire que pour la première fois, je distingue les contours de ma propre mort.

Do, 14.05. – Mo, 08.06.20

Logbuch
Entretien avec Mathilde Vischer, par Ruth Gantert
literatur-online.ch/Logbuch
Moderation: Ruth Gantert
2015

Lisières

p.i.sage intérieur, 2014

Les courts textes de «Lisières» sont autant de minuscules romans pleins de grâce, de nostalgie, de perversion, de cruauté. Ces textes vous emmènent dans un monde à la lisière entre l’intérieur et l’extérieur, le sable et l’eau, là où les images prennent le pas sur la réflexion. Plusieurs personnages s’entrecroisent, apparaissent et disparaissent comme dans les éclats d’un miroir qui les reflète.
«Lisières» est le premier recueil de poésie de Mathilde Vischer. Elle a publié entre autres un essai sur les poètes et traducteurs Philippe Jaccottet et Fabio Pusterla.

Aus: Mathilde Vischer. Lisières. p.i.sage intérieur, 2014

Quand l’attente est tombée, les jours pas- sent, on les sent à peine glisser, on ne sait plus si l’oiseau qui crie parfois la nuit, comme un égorgé, a crié la nuit dernière ou il y a une semaine, un mois, on ne sait plus si on a passé ici un été ou toute une vie. On se dit qu’il vaut mieux qu’il en soit ainsi, mieux que l’attente qui rend chaque minute dense, épaisse comme un tronc de micocoulier ; on se dit qu’il vaut mieux cet écoulement que l’arrêt, la suspension du souffle, puisque de toute façon la rencontre viendra, à son heure, en son lieu, et que les blés continueront à mûrir, les arbres à être nommés.

Poesiesalon: Mathilde Vischer, 15.05.2015, JLS

Fr, 15.05.15, 16:00

Salon de poésie
Palais Besenval, Saal Altreu
Moderation: Nicolas Couchepin

Sa, 16.05.15, 17:30

Brève lecture
Aussenbühne Klosterplatz
2002
 

Sa, 11.05.02, 14:00

Übersetzungsatelier
Fabio Pusterla, Mathilde Vischer, Hanno Helbling
Landhaus Gemeinderatssaal
de/fr