Catherine Lovey

Catherine Lovey, née en Valais en 1967. Licence en relations internationales. Diplôme post-grade en criminologie. Journaliste de presse écrite, spécialisée en économie et finance. Nombreux voyages, notamment en Russie. Écrit aussi pour le théâtre. Vit près de Vevey.
(2016)

www.catherine-lovey.com

Werke (Auswahl)

Monsieur et Madame Rivaz.
Editions Zoé, 2016

Un roman russe et drôle.
Editions Zoé, 2010

Cinq vivants pour un seul mort.
Editions Zoé, 2008

L'homme interdit.
Editions Zoé, 2005

2016

Monsieur et Madame Rivaz

Editions Zoé, 2016

Monsieur et Madame Rivaz partent en voyage, puis ne partent plus en voyage. Dans un style à la fois drôle et plein de tendresse, l’héroïne un peu perdue, un peu excentrique, de ce minuscule « road-movie » à l’envers nous entraîne dans les méandres d’une société qui ne trouve plus de sens. Un voyage plein de lucidité dans les dédales de nos existences contemporaines, examinées à travers un quotidien acidulé. À déguster sans modération.

Aus: Catherine Lovey. Monsieur et Madame Rivaz. Editions Zoé, 2016

Hermine revint s’asseoir, versa de la tisane dans les trois tasses, et entama son récit en m’avertissant que l’histoire qu’elle allait me raconter était à la fois simple et compliquée, et qu’elle montrait pour sûr à quel point notre monde était devenu fou. Fou, je vous dis ! Vous n’avez pas idée !


Fr, 06.05.16, 17:00

Lecture
Stadttheater, Studio Arici
Moderation: Geneviève Bridel
2011

Un roman russe et drôle

Editions Zoé, 2010

Fascinée par l’oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski, Valentine se lance à la recherche de l’ex-roi du pétrole envoyé en Sibérie. Mais on perd bientôt sa trace… Brouillant les pistes et mêlant les voix, la journaliste et criminologie Catherine Lovey signe «Un Roman russe et drôle» qui allie humour et mélancolie. Ici encore, ses personnages en quête d’un ailleurs s’échappent et lui échappent, comme pour signifier que tout contrôler est illusoire. Dans la vie comme dans l’écriture, qui devient le lieu de l’expérimentation.

Aus: Catherine Lovey. Un roman russe et drôle. Editions Zoé, 2010

Laissez ce Khodorkovski en dehors de vos écrits, Valentine! Il n’apportera rien à l’histoire.
Mais puisque j’écris un roman russe, il serait légitime que je le mette dedans, non?
Non. Il y a plein d’autres Russes à mettre dans un roman russe. Ne me dites pas que sur cent quarante millions d’âmes, vous n’êtes pas capable de trouver un autre homme! Il y a tant de poètes dans ce pays magnifique, tant de poètes euh... poétiques.
Hélas, je m’intéresse surtout aux affaires, Carl, aux bonnes grosses affaires.


Lesung: Catherine Lovey, 04.06.2011, SLT

Sa, 04.06.11, 15:00

Lecture
Landhaus, Seminarraum
Moderation: Anne Pitteloud
2008

Cinq vivants pour un seul mort

Editions Zoé, 2008

Journaliste spécialisée en criminologie, Catherine Lovey s’est fait remarquer lors de la parution en 2005 de son premier roman, „L’Homme interdit“, par la critique non seulement de la Suisse romande, mais aussi de la grande presse française. Son deuxième roman, „Cinq vivants pour un seul mort“, renoue avec le suspense du premier et nous replonge dans un univers où les barrières entre le rationnel et la folie semblent toujours être proches de l’effondrement. Nous suivons les doutes et les quêtes de Jean, le protagoniste, avec un mélange d’empathie, d’irritation et d’amusement ironique.

Aus: Catherine Lovey. Cinq vivants pour un seul mort. Editions Zoé, 2008

Jeudi dernier, mon ami Markus Festinovitch s’est jeté par une fenêtre. C’était mon meilleur ami. Il avait garé sa voiture sur Oberholzstrasse. Il visitait un logement rénové en compagnie de Gabriella. Je ne sais pas depuis combien de temps Gabriella était sa maîtresse. Peut-être deux ans. C’est ce que je dirais. L’appartement donne sur Kohnzingerstrasse. On voit le fleuve depuis neuf des quatorze fenêtres de cette habitation, elles sont toutes hautes et très larges, sauf celle par laquelle Markus s’est jeté, qui est plus petite et assez difficile d’accès.

Lesung: Catherine Lovey, 03.05.2008, SLT

Sa, 03.05.08, 13:00

Lecture
Landhaus, Säulenhalle
Moderation: Daniel Rothenbühler