​Les lauréat-e-s 2020

Toutes nos félicitations à Cassiane Pfund, Clara A'Campo et Kim de l'Horizon !

En 2001 les Journées littéraires de Soleure ont lancé le concours littéraire OpenNet, qui a lieu chaque année. En guise de prix, les écrivaines et écrivains sélectionné-e-s recevront une invitation aux Journées Littéraires de Soleure, où ils pourront présenter leur texte dans le cadre d’une manifestation. En outre, les auteurs d’un texte primé bénéficieront d’un lectorat professionnel.

Membres du jury 2020 : Carlotta Bernardoin-Jaquinta (it), Simon Deckert (all), Nathalie Garbely (fr), Susanne Schenzle (all), Verena Stössinger (all), Bettina Vital (rm)

Informations


La date limite d'envoi des textes était le 15 janvier 2020. Les textes envoyés au-delà de cette datene seront pas pris en compte.
Tous les participants seront contacté au plus tard six semaines avant les Journées Littéraires de Soleure 2020 et sauront s'ils font partie des gagnantes ou des gagnants. Par la suite, aucune correspondance ne sera échangée sur le concours.
Les écrivaines et écrivains résidant en Suisse et n’ayant pas encore publié d’œuvre littéraire peuvent soumettre un texte en prose. Les textes doivent être rédigés dans l’une des quatre langues nationales et leur longueur doit être comprise entre 2'500 et 10'000 signes (espaces inclus). Les ébauches, les poèmes et les textes dramatiques ne seront pas pris en considération.

Les lauréat-e-s

Clara A'Campo

Geboren 1995. Sie schreibt Kurzprosa und Gedichte und brachte ihre Texte in Zusammenwirkung mit Film, Sound, Grafik und Konzeptkunst. Sie repariert Fahrräder und lebt in Basel.

wir nehmen die rosen
Ein Engel muss seine Flügel warten lassen, ein Paar erhält eine Ehegenehmigung für fünf Jahre und verreist, über der Stadt wird es auch tags nicht mehr hell, die Restaurants sind überfüllt. Carla A'Campos poetisch-verspielter Text entwirft das Bild einer nicht allzu weit entfernten Zukunft.

Kim de l'Horizon

Geboren 1993. Studierte Germanistik sowie Literarisches Schreiben in Biel. Gewann Preise u.a. am Treibhaus-Wettbewerb, am Kurzfilmwettbewerb der HAZ und am Textstreich 2019. Nimmt am Dramenprozessor 2020 teil.

Santiago de Compostela liegt nicht am Meer
Der Text, ein bedrängender Sprachsturz, ist der Brief eines genderfluiden Twens an die Grossmutter, «seine Grossmeer», zu der ihm noch am ehesten Nähe möglich scheint – in einer Familie, die Wünsche, Wunden, Lebenswege und Wirklichkeiten ignoriert, um als «eine völlig normale Familie» zu gelten.

Cassiane Pfund

Née en 1993. Après des études en philosophie, elle choisit de se consacrer à l'écriture. Elle termine actuellement un programme en Pratique d'Arts Contemporains à la HKB.

Peut-être la mer
Qu'est-ce que ça fait de voir la mer ? Et de ne jamais l'avoir vue ? Dans un dialogue philosophique entre deux voix, qu'on imagine volontiers sur une scène de théâtre, Cassiane Pfund livre, avec finesse, une réflexion sur la langue, sur notre capacité à partager nos expériences et à rencontrer l'altérité.