L'AJAR

L’Association des jeunes auteurs romands, pratique la création littéraire collective sous toutes ses formes. En 2016 ses membres publient leur premier roman à «dix-huit»* donnant corps à l’autrice fictive Esther Montandon. Un livre primé par la Fondation Bodmer.

* Les auteurs de « Vivre près des tilleuls » : Arthur Brügger, Joanne Chassot, Guy Chevalley, Clémentine Glerum, Élodie Glerum, Julie Guinand, Nicolas Lambert, Julie Mayoraz, Sébastien Meier, Bruno Pellegrino, Manon Reith, Matthieu Ruf, Hugo Saint-Amant, Noémi Schaub, Lydia Schenk, Aude Seigne, Anne-Sophie Subilia, Daniel Vuataz, Fanny Wobmann, Vincent Yersin.

collectif-ajar.com

Vivre près des tilleuls

Flammarion, 2016

Ce « journal de deuil » prétendument retrouvé dans les archives de l’écrivaine Esther Montandon relate la vie « après » la mort d’une petite fille. La chronologie bousculée mêle des instantanés de l’enfant, un présent qui s’effiloche et une relation de couple qui se défait. Sans pathos ni artifice, l’écriture d’Esther Montandon – alias l’AJAR – explore les multiples strates de la douleur maternelle.

De: «Vivre près des tilleuls»

Le chagrin est moins un état qu’une action. Les heures d’insomnie, puis le sommeil en plomb fondu sur les paupières, la prostration dans le noir, la faim qui distrait la douleur, les larmes qu’on ne sent plus couler: le chagrin est un engagement de tout l’être, et je m’y suis jetée. On me dit de me reprendre, de faire des choses pour me changer les idées. Personne ne comprend que j’agis déjà, tout le temps. Le chagrin est tout ce que je suis capable de faire.

Autres récits parus: «Le monde autour», 2014

Lecture: L'AJAR et Geneviève Bridel, 28.05.2017, JLS
Performance: AJAR et Geneviève Bridel, 26.05.2017, JLS

Archive

Ve, 26-05-17, 20:00

Kino im Uferbau
Modération: Geneviève Bridel

Sa, 27-05-17, 16:30

Atelier de textes
Avec: Fiston Mwanza Mujila (CD), Antoinette Rychner, Eric Duvoisin, Michael Facchin
Landhaus, Seminarraum
Modération: Marina Skalova

Di, 28-05-17, 14:00

Lecture
Kino im Uferbau
Modération: Geneviève Bridel