Antonio Albanese

Né en 1970 à Lausanne, il partage son temps entre l’écriture, l’enseignement et la musique, notamment dans des ensembles de musique contemporaine. Son premier roman « La Chute de l’Homme » reçoit le Prix des Auditeurs de la RTS en 2010. (2017)

antonioalbanese.ch

Bibliografie (Auswahl):

Voir Venise et vomir
2016

Est-ce entre le majeur et l’index, dans un coin de la tête que se trouve le libre arbitre?
L'Âge d'Homme, 2013

Le Roman de Don Juan
L'Âge d'Homme, 2012

La Chute de l’Homme
L'Âge d'Homme, 2009

Voir Venise et vomir

Dans cette deuxième enquête de Matteo di Genaro, Albanese fustige la « bêtise de conviction, la pire des plaies contemporaines ». Riche propriétaire oisif à la réputation sulfureuse, Di Genaro veut savoir qui a noyé son amant dans la lagune. De couvent en prison, de digressions philosophiques en sarcasmes scabreux, il illustre le propos de l’auteur par la citation de saint Thomas d’Aquin: « je crains l’homme d’un seul livre ».

De: «Voir Venise et vomir»

Je regarde Venise s’éloigner depuis le hublot et je me dis que je ne suis pas plus avancé qu’au début de cette histoire. Fabrizio est mort. Le monde est toujours un peu plus laid qu’hier. La bêtise a encore gagné du terrain. Et le problème avec la bêtise, je parle de la bêtise la plus dangereuse, celle qui vient avec les convictions, quelles qu’elles soient par ailleurs, c’est qu’elle s’insinue sans en avoir l’air et distille son poison partout où la raison se relâche.

Sa, 27-05-17, 13:00

Lecture
Stadttheater, Studio Arici
Modération: Geneviève Bridel